Saturday, Jul 21st

Last update12:53:30 PM GMT

You are here

Le gouvernement annonce ses mesures d'accompagnement : "Foutaise !" rétorquent les syndicats

Envoyer Imprimer PDF

Résultat de recherche d'images pour "kassory fofana"(Lejour.info) - Après avoir pris une décision unilatérale de majorer le prix du carburant à la pompe, le gouvernement annonce des mesures d'accompagnement qui, selon lui, pourraient alléger la souffrance des populations.

Ces mesures ont été annoncées par le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana lors de sa rencontre avec les élus, ce week end et avant lui, Zakaria Koulibaly,ministre des Hydrocarbures, à travers les medias.

D'abord, il annonce qu'il continue à accorder la subvention sur les produits pétroliers au niveau de la Pêche, d'Electricité de Guinée et de la Société des Eaux de Guinée.

En plus, il promet de mettre dans la circulation de 100 bus et la relance du train "Express" reliant Conakry et ses banlieues. A l'en croire, une subvention est déjà débâchée par le biais du département de Transport afin de relancer Conakry-Express. Des engins sont entrain des ramasser les ordures qui jonchent sur le chemin de fer.

Le secrétaire général adjoint de la CNTG qualifie ces décisions "des mesurettes" (NDLR: des petites mesures). Mohamed Mansaré déclare que ce ne sont pas ce train et ces 100 bus que les Guinéens vont manger. D'ailleurs, il précise que la Guinée ne se limite pas à Conakry.

En tout cas, le gouvernement peine à trouver une solution idoine à cette crise. Il est à remarquer que des avantages accordés à l'EDG, à la SEG et à la Pêche sont moins perceptibles chez le consommateur. Etant donné que le courant n'est pas régulier en Guinée, de sorte qu'il n'est totalement perçu par les Guinéens comme un aspect indispensable de leur mode de vie. L'énergie solaire fait son petit chemin pour les nantis, tandis que les pauvres citoyens abonnés à l'EDG se content de la portion congrue que leur fournit cette société. S'agissant de l'eau potable, elle demeure une denrée rare en Guinée surtout quand elle est fournie par la SEG. Les forages et les puits foisonnent dans la capitale et l'intérieur du pays. Quant à la Pêche, bien que la Guinée aie l'une zone des économiques exclusives les plus riches au mondes en ressources halieutiques, le poisson coûte toujours très cher. Les meilleurs produits de pêche sont pillés et exportés par des navires coréens, chinois, etc.. Par la complicité des cadres guinéens.

C'est que la crise n'a pas encore sa solution