Friday, Nov 16th

Last update04:15:01 PM GMT

You are here

Le SLEEG maintient la grève, malgré les menaces du gouvernement

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Les cours n’ont pas repris, lundi, dans certains établissements scolaires en Guinée, malgré la déclaration du Premier ministre diffusé dimanche soir appelant à la reprise effective sur toute l’étendue du territoire national.

Nonobstant les menaces du gouvernement, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), a décidé de maintenir son mot d’ordre de grève.

Ce lundi, les élèves sont descendus dans certaines rues de Conakry notamment à Koloma et Kipé pour réclamer le retour des enseignants dans les salles classes. Même au centre-ville de Kaloum, quelques écoliers s’étaient regroupés pour manifester leur ras-le-bol avant d’être dispersé par les forces de l’ordre.

Alya Camara, élève au lycée Kipé confie que les contractuels qui ont été recrutés par le gouvernement pour remplacer les enseignants grévistes n’ont pas le niveau. « Certains n’ont même pas fini le diplôme de licence. Ils sont à l’université », s’est-il lâché.

A signaler qu’à l’intérieur du pays, à Labé, N’Zérékoré, comme Mamou ou  Boké, l’appel du Premier ministre n’a pas été entendu.

Pendant ce temps, un autre syndicat de l’éducation en l’occurrence la Fédération syndicale professionnelle de l’éducation (FSPE) appelle à une marche pacifique le 27 octobre prochain sur l’autoroute Fidel Castro pour dénoncer le « refus catégorique » du gouvernement à dialoguer avec les acteurs syndicaux.

SD/te/APA