Friday, Oct 24th

Last update12:41:27 PM GMT

You are here

 

 

Les résultats de l’étude sur la pauvreté et les inégalités en Guinée de 1994 à 2012 présentés à Conakry

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Le ministère du plan et l'institut national de la statistique ont organisé ce lundi 30 juillet à Conakry un atelier de présentation et de validation des résultats de l’étude sur la pauvreté et les inégalités en Guinée de 1994 à 2012. L'atelier a mobilisé une cinquantaine de participants provenant des Départements Ministériels, des Institutions républicaines, des Institutions Internationales, de la Société Civile, des ONGs et la presse nationale.

Dans son intervention, Check Fantamady Kanté le Représentant de la Banque Mondiale a dit que les résultats de la présente étude constituent l’un des déclencheurs du point d’achèvement de l’Initiative PPTE.


Selon lui, ils permettront aussi de disposer de données actuelles, fiables pour l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de la réduction de la pauvreté(SRP). En outre, il a rappelé l’utilité de ces données. Parlant de l'utilité de ces données, il affirme que cela va beaucoup aidé les  politiques publiques notamment pour le suivi de la mise en œuvre de la (SRP) et des Objectifs du Millénaire pour le Développement.


.

Pour sa part Madame Metsi Makhetha la Directrice Pays du PNUD après avoir  remercié le Gouvernement et le Ministère du Plan en particulier pour l’initiative d’organiser cet atelier,  a salué le leadership dont a fait montre le Ministre du plan et le professionnalisme de l’Institut National de la statistique et les différents partenaires ayant œuvré dans un cadre concerté.

Elle a également renouvelé l’engagement de son Institution à soutenir auprès des autres partenaires la mise en œuvre de la SRP. Selon ses dires 6 millions 200 milles guinéens sont pauvres en 2012 contre 5 millions 100 milles en 2007.


De son côté  Souleymane Cissé le ministre du Plan a indiqué que la publication des résultats de l’étude sur la pauvreté et les inégalités de 1994 à 2012 participe à l’effort commun du Gouvernement et de ses Partenaires au développement, d’améliorer le

système d’informations statistiques par la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique.

Il a noté qu’une des particularités de l’étude qui a été menée tient au fait que ces résultats fournissent de bons indicateurs de l’impact des politiques publiques menées au cours des 18 dernières années, dans le domaine de la réduction de la pauvreté et de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement.


"La réalisation de cette étude, dans un délai aussi bref, dénote la volonté commune des Partenaires au Développement d’accompagner le Gouvernement dans ses efforts visant l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative PPTE."a-t-il renchéri


Poursuivant son allocution il a affirmé  que les résultats de cette étude ont fait l’objet d’une présentation, le 16 juin 2012, aux partenaires techniques et financiers, aux cadres de l’administration économique et au Secrétariat chargé de la mise en œuvre de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté.


Ce discours a été suivi par la présentation des résultats de l’étude, faite par El Hadj Oumar Diallo, Directeur général de l’institut national des statistiques. A l'en croire, le taux de pauvreté en Guinée en 2012 est de 55,2%(64,7% en milieu rural et 35,4% en milieu urbain) contre 53% en 2007, 41,9% en 2002-03, 62,5 en 1994-95.


A l’issue des débats ayant suivi l’exposé, les participants validé les résultats de l’étude sur la pauvreté et les inégalités de 1994 à 2012 et ont formulé des recommandations dont entre autres,  la large dissémination des résultats de l’étude sur la pauvreté et les inégalités de 1994 à 2012 pour qu’ils puissent être utilisés par le plus grand nombre d’Administrations, de structures de la Société Civile, de partenaires au développement, des Universités et Centres de recherche ;  la poursuite de l’analyse croisée des indicateurs afin d’évaluer l’impact des  politiques publiques; la réalisation d’études approfondies à partir des données de l’étude par les Départements sectoriels en collaboration avec l’Institut National de la Statistique; la nécessité de l’archivage des données d’enquête pour le suivi et l’évaluation des politiques et programmes mis en œuvre...


Mamadou Aliou Barry/lejour.info