Wednesday, Sep 20th

Last update10:18:25 AM GMT

You are here

 

Le géant suisse Glencore s’engage à acheter 50% de la production de la mine de Forécariah

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Le couple Bellzone/China International Fund (CIF) n’a pas encore validé ses études de faisabilité mais il peut déjà se frotter les mains pour avoir lancé l’exploitation de la mine de Yomboéli,


à Forecariah. Selon l’agence de presse britannique Reuters, le géant suisse du négoce et du trading, Glencore, a conclu un accord avec Bellzone dans lequel il se serait engagé à acheter 50% de la production de la mine de fer.

Glencore, dont la valeur boursière dépasse les 50 milliards de dollars USD, a conclu l’accord avec Bellzone Mining qui exploite actuellement la mine dans le cadre d’une joint-venture avec CIF où les risques et les intérêts sont partagés à 50-50 par les deux partenaires. Selon notre source, le partenaire chinois de Bellzone posséderait également des droits « tags alongs », ce qui signifie en terme technique que lui même pourrait vendre prochainement sa part de production à Glencore. La production commerciale de la mine de Forecariah dont le principal gisement se trouve à Yomboéli a débuté au mois de mai, en dépit des réserves du ministère de l’environnement par rapport à l’absence d’une étude d’impact environnemental avant le début de l’exploitation.

Les chiffres communiqués par CIF indiquent que les réserves découvertes à ce jour sont estimées à 45 millions de tonnes de fer. La production devrait être d’environ 3 à 4 millions de tonnes par an et les recherches poursuivies dans la zone (dans l’espoir de découvrir d’autres gisements) devraient permettre de l’augmenter à 10 millions dans les prochaines années. L’accord entre Glencore et Bellzone couvrirait la durée d’exploitation de la mine de Forecariah que certains experts, sauf nouvelle découverte, estiment à 10 ans. L’intérêt des négociants comme Glencore ou son principal concurrent Vitol au sujet des matières premières comme le fer est surtout alimenté par la forte demande de la Chine ou de l’Inde, des pays qui tirent actuellement la croissance mondiale. Selon Reuters, ce jeudi à 10 h 20 GMT, le cours de Bellzone a bondi de 6,7% après l’annonce de l’accord.


Une source du ministère des mines a expliqué que le gisement de Yomboéli devrait permettre aux deux compagnies (CIF et Bellzone) d’engranger du cash pour financer leurs autres projets en Guinée. Bellzone a aussi sous son contrôle le très prometteur gisement de Kalia, où des réserves de fer de haute qualité ont été découvertes. On parle d’au moins 4 milliards de tonnes de minerai prouvés dont la teneur dépasse 65%. Dans le cadre de ce projet, il est question de construire une ligne de chemin de fer et un port. En attendant, la compagnie qui a pour principal partenaire CIF n’a pas encore conclu les négociations avec le ministère des mines dont certains responsables veulent revoir les accords de joint-venture…


Guinee7