Thursday, Nov 23rd

Last update12:46:37 PM GMT

You are here

 

Assemblée nationale : l’UFDG devrait encore une fois se distinguer par sa vision et sa clairvoyance !

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Le 28 Septembre dernier, la Guinée, dans sa volonté de finir enfin avec cette transition, est allée aux urnes pour élire ses 114 députés dans les 38 Circonscriptions électorales et les 76 sur la liste nationale à la proportionnelle. Le 15 Novembre 2013, la Cours Suprême a rendu son arrêt, validant ainsi les résultats provisoires sortis par la CENI.

L’UFDG, avec le plus grand nombre de députées Femmes au sein de la nouvelle Assemblée, s’est distinguée, encore une fois par l’implication des femmes qu sommet des prises de décision. Cette présence des femmes est aussi bien valable pour la liste nationale que pour celle des uninominales.

La « Guinè », en bon Soussou ayant tout son pesant d’or, nous ramène encore dans notre histoire récente pour montrer que la femme de Guinée est dans tous les combats pour la liberté et le progrès. C’est dans cette perspective qu’il serait salutaire, au nom de la cohésion sociale, de la réconciliation nationale et de l’unité, que les femmes de l’UFDG, celles de l’opposition, ainsi que celles de la mouvance se donnent la main pour une cause nationale.

En effet, il est question pour les épouses de BA Mamadou et de Siradio DIALLO, respectivement députées sur la liste nationale de l’UFDG prennent le leadership d’une grande initiative qui marquerait l’histoire de la prochaine Assemblée Nationale par la marque d’une grande cohésion et complicité entre les élues de la République.

Ces épouses qui auront désormais pris la place de leur mari, plus de quinze (15) ans après dans l’hémicycle, devraient prendre leur bâton de pèlerin pour mobiliser toutes les femmes de l’Assemblée Nationale sans aucune distinction de sensibilité politique ou autre considération, afin de prendre en charge un projet qui montrerait le renouveau de la politique guinéenne pour la législature qui s’annonce.

Ce projet visera à mobiliser les femmes députées autour d’un premier projet de loi qui serait celui de la loi d’amnistie ou tout autre forme de mobilisation qui serait convenable, y compris une lettre pétition autour d’une demande de libération de Madame Fatou Badiar DIALLO et de ses co-détenus dans le dossier de l’attaque du domicile privé du Président de la République.

Toutes unies pour la libération de Madame Fatou Badiar !!!

Il n’est désormais un secret pour personne que depuis les assises, Madame Fatou Badiar a montré des signes de faiblesses dus à des ennuis de santé. Il serait important pour les uns et les autres de voir dans cette demande une simple action humanitaire et une solidarité féminine. A cette réalité humanitaire pour Fatou Badiar, il faut voir une nouvelle approche dans le processus de réconciliation nation et de renouveau de la vie publique guinéenne.

Dans cette perspective, la libération de madame Fatou Badiar sera accompagnée de celle de ses co-détenus depuis la fin de ce procès et les différentes condamnations qui en ont suivi.

Bien entendu, il est important de souligner que cette demande d’élargissement des détenus à Conakry sera aussi valable pour les deux autres condamnés à la réclusion à perpétuités assortis de confiscation de bien qui sont BAH Amadou Oury, Vice-Président de l’UFDG et de DIALLO Lamine, Secrétaire Fédéral UFDG d’Allemagne.

Cette levée de condamnation permettrait à ces deux guinéens, au nom du renouveau, de la réconciliation nation, de l’unité et de la cohésion sociale, se pouvoir rentrer dans leur pays et de participer à la construction de la nation guinéenne.

Nul ne peut mettre en doute le rôle et l’implication de la femme guinéenne dans la lutte pour le renouveau national. Avec les deux épouses de nos illustres combattants de la liberté, qui ont désormais pris la place de leur époux au sein de cette nouvelle Assemblée Nationale, le moment et le lieu sont bien indiqués pour amorcer cette démarche dès le début de cette législature.

L’UFDG, dans sa logique de recherche et de consolidation de l’unité nationale entre tous les fils et filles de la nation guinéenne, a un devoir sacré qui est celui de se montrer, dans sa vision, un exemple et surtout une alternance crédible à la gestion future des affaires de ce pays.

Pour se faire, elle devra faire appel aux deux femmes dont les valeureux époux ont toujours symbolisé la cohésion, la liberté et le progrès social pour notre pays.

Oui, la Guinée a toujours montré l’exemple quand il le faut et l’UFDG symbolise cette nouvelle vision qui fera encore de la Guinée la fierté de son peuple à travers les actes de ses représentants à l’Assemblée Nationale en général et ses femmes en particulier.

Nelson MANDELA est parti en nous laissant un héritage, celui du pardon, non pas pour oublier, mais pour construire une nation fière à léguer aux générations futures.

Ce renouveau de la nation guinéenne à travers les premiers actes des députées de la Nouvelle Assemblée Nationale passe nécessairement par la libération des condamnés de l’attaque du 19 Juillet au nom de la réconciliation nationale, de l’unité et de la cohésion sociale.

Madame DIALLO, Assiatou BAH et Madame BA, Mariame BAH, l’UFDG compte sur vous pour mobiliser les femmes députées autour de vous et la Guinée vous prie de pousser fort pour la libération de Madame Fatou Badiar et de ses co-détenus, sans oublier BAH Oury et DIALLO Lamine.

Tous unis pour la liberté, pour que vive la Guinée du renouveau !!!

Bonne année 2014, femmes de Guinée !!

Vive la liberté !!

Que Dieu bénisse la Guinée et ses enfants

Mamadou BARRY,

Analyste Financier Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

628-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)