Wednesday, Sep 20th

Last update10:18:25 AM GMT

You are here

 

Alpha Condé rencontre en catimini certains commissaires de la CENI

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Le mercredi dernier, s’est tenue une rencontre secrète entre le président de la République, Alpha Condé et les commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) issus de la mouvance, de l’administration et de la société civile. Cette rencontre s’est déroulée au palais Sekhoutoureya.

Au menu, le choix de l’opérateur devant gérer le fichier électoral. Selon une source confidentielle rapportée à notre Rédaction, Alpha Condé a demandé à ces commissaires de faire en sorte que ce choix ne soit effectué que par les Guinéens. Autrement dit, ils doivent refuser l’immixtion d’un expert étranger pour choisir le prochain opérateur.

Pour rappel, l’opérateur sud-africain, Waymark et son associé local Sabary technologie sont contestés par l’opposition. Une contestation qui avait plongé le pays dans une grave crise politique entrainant des manifestations violentes de lourdes conséquences.  Et l’accord politique du 3 juillet 2013 signé sous l’égide de la communauté internationale, il a été décidé du maintien du couple Waymark/Sabary technologie jusqu’à la fin des élections législatives, puis un autre opérateur sera recruté par le biais d’un appel d’offres international.

La rencontre de Sekhoutoureya qui exclut les commissaires de la CENI issus de l’opposition créée la polémique. Ces derniers ont écrit une lettre ouverte au Président de la CENI pour dénoncer ce qu’ils appellent « les risques de  caporalisation de cette institution ».

En attendant de savoir la suite de cette affaire, on ose croire que le calme qui régnait au sein du paysage politique du pays depuis la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale risque d’être entamé. Attendons de voir.

Souleymane Bah/Lejour.info