Friday, Nov 24th

Last update12:10:21 AM GMT

You are here

 

16 pays africains convergent vers Dakar pour échanger surles déclarations de patrimoine des responsables publics.

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Dakar, le 25 Mai – Du 26 au 28 mai 2014, une Conférence régionale réunit à Dakar les représentants de 16 pays de l'Afrique de l'Ouest et Centrale pour échanger sur les régimes des déclarations de patrimoine des responsables publics. Présidée par S.E M. Macky Sall,  Président de la République du Sénégal, la Conférence a pour objectifs de faire un état des lieux des différentes législations en la matière, de partager des expériences techniques de vérification des déclarations, d’adopter des principes directeurs, ainsi qu’une stratégie de recherche et plaidoyer pour améliorer les dispositifs actuellement en place.

Si aujourd'hui la plupart des pays de la sous-région ont adoptés des législations en matière des déclarations de patrimoine, souvent celles-ci ne sont pas satisfaisantes. Une récente enquête a révélé que 65% de ceux qui sont responsables des systèmes des déclarations de patrimoine dans leur pays respectif considèrent que leurs systèmes actuels ne sont pas efficaces.

En effet, il s'avère, qu'au sein de la région de l'Afrique de l'Ouest et Centrale, il y a trop peu de responsables publics qui déclarent leurs patrimoines. Il y a peu de vérification qui se fasse par les institutions chargées de vérifier les déclarations de patrimoine. Par ailleurs, il n'y a quasiment pas de sanctions effectives pour ceux qui ne soumettent pas leur déclaration de patrimoine ou en soumettent une fausse. Dans toute la sous-région, il y a moins de 5 pays où des sanctions ont été prises pour des déviances en matière de déclaration des patrimoines. Enfin, très peu de contrôles se font par la société civile, les médias et les élus sur la véracité des déclarations de patrimoine étant donné qu'elles restent majoritairement confidentielles.

Prendront part aux échanges, les agents publics chargés des déclarations de patrimoine, les parlementaires portant un intérêt particulier à la question, les chercheurs universitaires et les représentants de la société civile, ainsi que des experts venus d'autres régions du monde.

La rencontre est organisée par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) en partenariat avec l'Office National pour la Lutte contre la Fraude et la Corruption du Sénégal (OFNAC), la Banque Mondiale (BM), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Centre d'Études et de Recherche-Action sur la Gouvernance (CERAG), Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), le Programme Gouvernance et Paix de USAID au Sénégal (USAID/PGP) et l'Ambassade de France.

Pour plus d'informations, contactez M. Samuel De Jaegere, ONUDC au Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et M. Njoya Tikum, PNUD au Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.