Monday, Jul 24th

Last update10:43:00 AM GMT

You are here

 

Le Japon débloque 2 800 000 dollars US pour 3 projets du système des Nations Unies

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Le Gouvernement du Japon a financé 3 projets du système des Nations Unies, pour un montant total de 2 800 000 dollars US.

​Ces projets interviennent dans le secteur de la sécurité alimentaire, qui est une des priorités de la coopération japonaise en Guinée. Leur mise en œuvre par un appui aux femmes, traduit aussi en actes concrets la politique en faveur des femmes que Monsieur Abé, Premier ministre du Japon, a annoncée en septembre 2013, lors de la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. En voulant appuyer et mettre en valeur « la force des femmes, Monsieur Abé souhaite bâtir « une société dans laquelle les femmes brillent », au Japon comme dans les pays en développement.

Le projet « Augmenter la sécurité alimentaire des réfugiés et des victimes vulnérables », mis en œuvre par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), est financé par un don de 1 600 000 dollars US. Ce projet de réduction de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition des groupes vulnérables en Guinée s’adresse à près de 130 000 personnes : les communautés fragiles affectées par les violences interethniques et les inondations, les cantines scolaires dans 735 écoles, un appui nutritionnel à 14 100 mères et enfants souffrant de malnutrition modérée à sévère, au travers de la santé maternelle et infantile, et un soutien pour accroître et diversifier la production alimentaire, en appuyant des groupements de femmes, ainsi que les institutions et organisations agricoles.

Le projet Assistance agricole aux victimes d’inondations dans les zones de Kindia, Tougué, Siguiri, Dinguiraye et Kankan, mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour un montant de 1 000 000 dollars US. Le projet tend à améliorer la sécurité alimentaire et la résilience de près de 8 000 ménages, principalement composés de femmes, affectés par les inondations dans les préfectures mentionnées : augmentation de la production agricole par la fourniture d’intrants et mise en œuvre d’un programme de renforcement de capacités pour améliorer la productivité agricole et la production à long terme.

Le Gouvernement du Japon a également contribué, pour un montant de 200 000 dollars US, aux activités du projet intitulé Formation à l’économie écologique en milieu rural : initiation des femmes au séchage solaire des produits agricoles dans l’aire marine protégée des îles Tristao en Guinée, mis en œuvre par Partenariat, Recherches, Environnement, Médias (PREM), à travers l’appui du Fonds pour l’Egalité des Sexes d’ONU Femmes. Le projet vise à une autonomisation économique des femmes par le développement de méthodes agricoles nouvelles, écologiques et durables : reboisement de zones avec des arbres productifs et nutritifs, amélioration des revenus de 150 femmes par l’introduction de la technique de séchage solaire des produits agricoles, et une documentation et une diffusion médiatique des résultats du projet, afin de diffuser les connaissances sur les pratiques et sur l’environnement des zones côtières guinéennes.

AMBASSADE DU JAPON

Conakry, le 3 juin 2014