Friday, Nov 24th

Last update12:10:21 AM GMT

You are here

 

Assigné en justice : Soriba Sorel fait son mea culpa

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Récemment le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a écrit une note circulaire suspendant l’exécution des décisions judiciaires jusqu’à nouvel ordre dans sa circonscription. Une décision unilatérale qui lui a valu le courroux du département de la justice et la Chambre nationale des huissiers de justice.

D’abord, c’est le chargé de Communication du ministère de la Justice, Ibrahima Béavogui qui est monté au créneau pour condamner ce dérapage du premier citoyen de la capitale guinéenne tout en soulignant que la décision de Soriba Sorel Camara n’a aucune raison d’exister, dans la mesure où son département interdit chaque année l’expulsion des citoyens de leurs logis pendant l’hivernage. Une période qui couvre trois mois.

Quant aux huissiers, à travers un mémorandum, ils ont rappelé le gouverneur à l’ordre avant de l’assigner en justice pour rébellion. Et le gouverneur est attendu au tribunal de première instance de Kaloum, le 23 juin, c’est-à-dire le lundi prochain. Ils réclament contre lui une peine de cinq ans de prison ferme et quatre milliards de francs à titre d’amende.

Se rendant compte de la gravité de sa décision, Soriba Sorel Camara, n’est pas passé par quatre chemins pour se rétracter. Il s’est plié en deux pour implorer le pardon des plaignants. Présentement, il cherche à négocier pour régler ce différend à l’amiable.

Finalement, des observateurs estiment que Soriba Sorel Camara ignore les textes et il a agi dans ce sens. Dieu sait que M. le Gouverneur n’est pas le seul haut fonctionnaire de l’Etat qui ne connait pas nos textes de loi. Même s’ils les lisent, ils ne savent pas interpréter leur contenu. Comble d’incompétence, ils s’encombrent des conseillers juridiques nuls ou flagorneurs, car souvent affamés, donc soucieux de flatter le chef au lieu de lui donner des bons conseillers. Pauvre de la Guinée.

Gabriel Soumah/Lejour.info

Tél : 00669 164 864

Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.