Wednesday, Nov 22nd

Last update12:46:37 PM GMT

You are here

 

Jean Marc Telliano : « Alpha Condé m’avait ordonné d’exclure le Fouta de la campagne agricole »

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Récemment, l’ancien ministre d’Etat à l’Agriculture, Jean Marc Telliano a déclaré avoir reçu en 2011 l’ordre de la  plus haute autorité du pays de ne pas mener la campagne agricole en Moyenne Guinée car cette région n’est pas du même bord politique que son régime. Ces allégations de l’ex-ministre et ancien allié du Président Alpha Condé sont graves. Evidemment, elles restent à vérifier. Pour deux raisons principales. D’abord, après avoir reçu cet ordre, même s’il se targue de l’avoir refusé poliment, rien ne matérialise cette déclaration d’Alpha Condé ; M. Telliano parlant d’un coup de fil. Ensuite, après avoir été congédié en 2012, il a rejoint l’opposition pour devenir un opposant farouche au pouvoir.  Et le leader du RDIG ne tarit pas de diatribes à l’encontre d’Alpha Condé.

Par contre si ce dernier a bel et bien tenu des propos pareils, on peut déduire qu’il est allé à l’encontre de son serment pris un certain 23 décembre 2010, jour de son investiture en tant que président de la République démocratiquement élu. Ce qui serait constitutionnellement de sa part une faute grave et lourde des conséquences.

On peut ne pas croire en Jean Marc Telliano. Mais les faits et gestes du Président Condé démontrent une certaine hostilité à l’encontre du Fouta Djallon. Le concept Manden Djallo qui commence à faire des ravages dans cette région a été conçu par ses sbires dont l’apôtre n’est autre que le ministre de l’Administration du Territoire et des Affaires politiques, Alassane Condé.

On se souvient encore d’un discours prononcé par le candidat Alpha Condé lors de la période entre deux tours de la présidentielle de 2010 dans le quartier Lambanyi, commune de Ratoma. C’était à l’occasion d’un meeting organisé par Papa Koly Kourouma qui venait de le rejoindre dans l’Alliance Arc-ciel. Ce jour, celui qui aime se comparer à Mandela a déclaré devant la communauté forestière « Ce jour marque la retrouvaille du Grand Manding. Car le Manding, beaucoup ne savent pas, c’est la communauté forestière, les Soussous et les Malinkés. Les ainés du Manding ce sont les peuples de la Forêt. Puis viennent les Soussous. Les Malinkés sont les cadets ». A l’époque, ces propos n’ont choqué ni les autorités de la Transition d’alors ni la Communauté internationale dont la seule préoccupation était de voir le candidat Alpha Condé s’installer dans le fauteuil présidentiel de la République de Guinée. Même le très volubile, Jean Marie Doré, à l’époque Premier ministre, n’a bronché un mot pour condamner des pareils propos excluant carrément la région foutanienne pourtant peuplée depuis des siècles par toutes les communautés du pays sans histoire.

Les pratiques du président Alpha Condé n’ont fait que de suivre la logique de ce discours, tenu en ce jour ordinaire dans le quartier Lambanyi.

Et voici, Jean Marc Telliano qui fait cette révélation traduisant la volonté de l’actuel chef de l’Etat d’exclure la Moyenne Guinée dans son programme de développement. On nous parlera de la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée à Mamou. Ce qui offre une opportunité de réaliser dans cette région que forment outre Mamou, les préfectures de Dalaba et de Pita plusieurs infrastructures. Mais, là aussi, qu’on ne se trompe pas, on n’y attend pas grand-chose  dans la mesure où ces infrastructures entamées tardivement ne seront pas achevées d’ici le 2 octobre 2014. Parce que tous les facteurs sont combinés pour faire capoter la célébration de ces festivités.

L’histoire retiendra que le président Alpha Condé est le premier à institutionnaliser le communautarisme dans la gestion de l’Etat en octroyant la Primature à la Basse Guinée, la présidence de l’Assemblée nationale à la Guinée Forestière, lui se réclamant de la Haute Guinée. Quant à la Moyenne Guinée, soustraite de Manding Djallon, elle battra la pavée derrière l’opposant Cellou Dalein Diallo. Pauvre de Guinée.

Dondoly Mansa/Lejour.info

Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Tél : +224 669 164 864