Wednesday, Nov 22nd

Last update12:46:37 PM GMT

You are here

 

Le dialogue renvoyé, le ministre Alhassane Condé donne les raisons

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Evaluer l’application de l’accord politique du 03 juillet 2013. C’est l’objectif d’une rencontre qui s’est tenue ce matin au palais du peuple entre gouvernement, l’opposition, la CENI et les médiateurs nationaux. Au terme d’un débat d’environ deux heures et demi, les parties se sont convenues de renvoyer les discutions au mardi prochain, a appris sur place Afrinews.org

Voici les explications de l’initiateur de la rencontre, le ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation, Alhassane Condé:

‘’Nous nous sommes retrouvés pour évaluer les points de l’accord politique qui ont été exécutés et ceux qui n’ont pas été exécutés. Mais compte tenu de la situation on s’est entendu de rejeter ça mardi prochain, cela permettra au gouvernement et surtout à la CENI de préparer les réponses aux questions soulevées par l’opposition’’.

Quelles sont ces questions? Demande un confrère, le ministre Condé de répondre: ‘’C’est d’abord le problème du choix de l’opérateur; le problème des élections communales et communautaires mais ça ce n’est pas à notre niveau. Ensuite, il s’agit un peu de voir tous les points d’indemnisation des victimes et les points judiciaires. Nous espérons que d’ici mardi, nous trouverons les réponses qu’il faut à toutes ces questions. Je vais vous annoncer qu’on a mis en place un comité de suivi composé des représentants de l’opposition, de la mouvance présidentielle, du gouvernement et de la CENI et les deux facilitateurs guinéens’’