Wednesday, Nov 22nd

Last update12:46:37 PM GMT

You are here

 

Simandou, un mégaprojet du Pr Alpha Condé

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Simandou est un mégaprojet d’extraction de minerai de fer de classe mondiale qui génèrera


des retombées significatives pour le pays et apportera une contribution réelle et durable au développement de la Guinée et au bien-être de sa population. Voici une synthèse de Philan Traoré.

Au cours de son histoire économique postcoloniale, la Guinée n’a pas pris assez conscience de son potentiel économique. Sa richesse en ressources naturelles devrait pourtant permettre de stimuler un développement économique fort et durable. Malgré les périodes de croissance, le développement économique du pays a été entravé par le bannissement international, le faible niveau de fonds propres et de compétences locales ainsi que les problèmes de gouvernance.

Cependant, depuis l’élection présidentielle de 2010 et l’avènement du Pr Alpha Condé au pouvoir, les perspectives économiques de la Guinée se sont sensiblement améliorées.

L’économie guinéenne a connu des progrès significatifs sur les premières années du quinquennat du Pr Alpha Condé. Les performances macroéconomiques se sont améliorées, le PIB est en constante augmentation, l’inflation, initialement à 21 %, a été ramenée à un chiffre, tandis que la monnaie est restée stable. L’usage de la planche à billets a été définitivement banni, toutes les dépenses de l’État se font à caisse. Le Pr Alpha Condé a mis fin aux dépenses extrabudgétaires. Les obligations au titre du service de la dette ont été réduites de 60 % grâce à l’accord sur l’allègement de la dette de 2,1 milliards de dollars conclu avec les pays pauvres très endettés (PPTE) sur l’initiative du FMI et de la Banque Mondiale.

La récente ratification parlementaire du contrat d’exploitation du minerai de fer de Simandou signé, pour plus de 20 milliards de dollars, entre la Guinée, d’une part, et Rio Tinto, Chinalco et la Société Financière Internationale, d’autre part, est le plus important projet intégré minier, ferroviaire et portuaire actuellement en développement sur un site inexploité dans le monde. Il est fort regrettable que l’opposition ne se soit pas associée à cet événement historique, pour des questions dont la solution est somme toute extraparlementaire.

La mine de minerai de fer à ciel ouvert de Simandou produira entre 95 et 100 millions de tonnes par an. Le chemin de fer Simandou sera un transguinéen de 650 kilomètres et transportera le minerai de fer de la mine à la côte guinéenne, dans un nouveau port situé sur la rivière Morebaya, dans la préfecture de Forécariah.

Le chiffre d’affaires total attendu lorsque le projet fonctionnera à plein rendement est de 7,6 milliards de dollars par an. Cela fait de Simandou le projet minier le plus important en cours de développement, en termes de production absolue et de production par rapport à la taille de l’économie du pays hôte. En fait, c’est le plus important projet minier en cours de développement sur un site inexploité à travers le monde. Le cas de Simandou est réellement unique en son genre.

Le PIB de la Guinée devrait connaître une forte croissance au cours des prochaines années.

La phase de construction du projet offrira une opportunité considérable aux fournisseurs locaux. Simandou permet déjà à des centaines de PME de s’enregistrer officiellement, d’ouvrir des comptes bancaires, de créer des plans d’affaires et d’apporter des procédures comptables formelles, leur offrant ainsi la possibilité de soumissionner pour des travaux futurs et de devenir des moteurs de croissance économique à la base. Le montant des paiements aux fournisseurs est estimé à 2 milliards de dollars par an.

L’exceptionnelle qualité du minerai de fer du gisement de Simandou est à la base des faibles coûts d’exploitation par tonne qui garantissent la rentabilité opérationnelle du projet. Ce qui assurera à la Guinée des revenus à long terme. En substance, Simandou sera mieux placé que la plupart des concurrents pour maintenir des retombées économiques pour la main-d’œuvre locale, les fournisseurs et le gouvernement, nonobstant les chutes cycliques des prix du minerai de fer sur les marchés.

En plus des diverses sources de revenus destinés au gouvernement guinéen, le projet Simandou contribuera à hauteur de plus de 18 millions de dollars par an pour le développement de la Guinée-Forestière à travers la mise en place d’un corridor de croissance.  Par ailleurs, le projet a déjà enregistré dans sa base de données d’emploi local 23 000 Guinéens vivant dans les préfectures affectées par le projet.

La maximisation de l’apport économique de la Guinée-Forestière reposera sur la création de nouveaux investissements privés provenant de l’agriculture, de la sylviculture, de la pêche et d’autres entreprises, grâce aux ressources fournies par les investissements publics, privés et des bailleurs de fonds dans les infrastructures de cette région et dans ses compétences.

Le projet Simandou jettera les bases de l’arrivée de nouveaux investisseurs privés. Ses investissements dans les infrastructures et les compétences incluent de nombreuses opportunités.

Le service ferroviaire de passagers et de fret léger utilisera la capacité en surplus de la ligne ferroviaire pour réduire le temps et le coût du transport des marchandises à destination et en provenance des marchés, ce qui contribuera au développement agricole dans le corridor.

Le projet inclut un port dans le fleuve Morebaya qui pourra accueillir les gros navires requis pour transporter le minerai de fer à travers le monde. Le canal déjà dragué et les installations portuaires pourraient soutenir l’activité non-minière, y compris les exportations et les importations agricoles et d’autres expéditions par bateau, en particulier pour les opérateurs de Forécariah.

Grâce à la fibre optique et au sans-fil, le projet permettra l’accès des tiers aux infrastructures de télécommunications. Les entreprises privées pourront élargir considérablement leur accès à la téléphonie mobile, à l’internet et aux autres services de données à travers l’emprise du projet.

Simandou inclut 1 000 kilomètres de routes à travers la combinaison de nouvelles routes et la revalorisation de celles existantes. Ces travaux réduiront considérablement le temps de voyage pour des centaines de villes et villages concernés en termes de développement urbain. Beyla et Forécariah, en tant que villes-carrefours du projet, seront les principales zones d’investissement important qui auront des avantages publics étendus. Les routes nécessaires pour soutenir l’expansion de Beyla et de Forécariah amélioreront l’accessibilité à travers ces villes.

Le projet favorisera la création d’une industrie locale du logement, tout en prenant en charge l’intégration sociale et économique des employés dans ces communautés.

Il prévoit de fournir de l’électricité à ses employés à Beyla et Forécariah et d’élargir cette fourniture aux résidents locaux et aux entreprises sur une base commerciale durable.

En termes d’infrastructures sociales, de nouveaux services de santé et d’éducation verront le jour. De meilleurs instruments financiers faciliteront non seulement les paiements aux employés et aux fournisseurs mais ils créeront des partenariats avec des fournisseurs de téléphonie mobile pour introduire des systèmes bancaires sur téléphone mobile qui ont connu un grand succès dans d’autres pays africains.

Il y a bien d’autres avantages du projet Simandou pour la Guinée. Avec le projet d’aménagement hydroélectrique de Kaléta, le chemin de fer Conakry-Kankan-Bamako, souci majeur de l’actuel ministre des Transports, et bien d’autres projets à venir, Simandou constitue un des indices les plus visibles et les plus sûrs de la capacité du Pr Alpha Condé à faire de la Guinée un eldorado d’ici à la fin de son second mandat. À coup sûr, tous les musulmans guinéens liront la Fatiha pour bénir cet homme providentiel, les chrétiens chanteront pour lui des cantiques d’actions de grâces et les animistes agiteront leurs fétiches et feront des incantations pour sa santé et sa longévité. À tous les sceptiques je donne rendez-vous en 2020 pour le bilan du Pr Alpha Condé. J’affirme déjà qu’il sera incomparable à nul autre président africain passé ou à venir.

Philan Traoré

Expert électoral du RPG Arc-en-ciel