Monday, Apr 24th

Last update08:00:16 AM GMT

You are here

 

Alpha Condé de la difficile victoire en 2010 à la volonté d’anéantir l’UFDG en 2015

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - La promesse avait été faite par Alpha CONDE dès son arrivée aux affaires : Finir, dans les six mois qui suivent avec l’opposition en général et l’UFDG en particulier. Force est de constater que si les choses ont pris plus de temps que prévu, la volonté est toujours là et les machines se met progressivement en place. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et avec ce que nous avons vécu en 2010 et 2013, il est aisé de se projeter pour 2015. A vous d’en juger :

Scrutins

Projection

Parti

2010

2013

2015

UFDG

44%

30%

20%

RPG

18%

46%

60%

La vision de Alpha CONDE est claire pour ce qui est des perspectives de 2015. En effet, le tableau ci-dessus nous illustre à suffisance cette idée de passer en force.

Comme ce qui s’est passé en 2010, avec notamment les chiffres du premier tour de la Présidentielle, il est important de prendre les données du rapport de la Mission d’Observation Electorale de l’Union Européenne pour les Législatives de 2013, pour comprendre les outils qui ont été mis en place pour préparer la Présidentielle de 2015.

Au-delà de tout ce qu’on connaît d’exactions, d’intimidations, de tueries pour museler l’opposition depuis près de trois ans, il faut se concentrer sur le processus électoral des législatives de 2013, toujours selon le rapport final de l’Union Européenne.

Avant de rentrer dans le secret des chiffres, prenons le temps de passer à travers les outils que le pouvoir a utilisé pour aboutir aux chiffres qui sont éloquents. Il faut se rappeler que le constat est quasi identique à celui du premier tour de la Présidentielle en ce qui concerne les bastions respectifs de l’UFDG et du RPG. La concentration de l’analyse se fera donc dans ces deux régions naturelles.

  1. Une dichotomie importante dans l’évolution du corps électoral entre ces deux régions, favorisant largement le parti au pouvoir en terme de représentativité ;

  1. Une surreprésentation significative d’électeurs ayant atteint 18 ans dans l’année du scrutin a été observée dans neuf circonscriptions électorales favorables au parti au pouvoir. L’intégration de mineurs dans le corps électoral est à envisager dans les circonscriptions visées (Kankan – Kérouané) ;

Télimélé

2.9%

Faranah

5.0%

Mamou

2.2%

Kankan

6.2%

Dalaba

3.6%

Kouroussa

7.2%

Pita

3.2%

Kérouané

11.0%

Labé

3.3%

Mandiana

8.0%

Mali

3.0%

Siguiri

7.2%

Dinguiraye

2.7%

Kissidougou

5.3%

  1. Le taux de progression du corps électoral présente d’importantes disparités, 27.4% dans les fiefs favorables au pouvoir et 12% à l’opposition. D’importantes disparités également au niveau du nombre d’inscriptions nouvelles enregistrées en 2013 ;

Gaoual

-7%

Faranah

31%

Télimélé

-2%

Dabola

28%

Mali

8%

Kankan

30%

Tougué

9%

Kérouané

27%

Dalaba

4%

Kouroussa

29%

Mamou

6%

Siguiri

37%

Fria

3%

Mandiana

25%

  1. Des défaillances ont été relevées durant l’inscription des nouveaux électeurs en 2013. Plusieurs kits d’enregistrement n’ont pas été versés au fichier électoral et des données saisies n’auraient pas été intégrées ;

  1. Une forte disparité entre circonscription dans les taux de participation et dans le nombre de bulletins déclarés nuls. De plus, un nombre important de résultats de Bureaux de Vote n’a pas été pris en compte pendant les opérations de centralisation.

Gaoual

9%

Faranah

6%

Pita

6%

Macenta

2%

Mali

8%

Kankan

2%

Tougué

9%

Kérouané

1%

Dalaba

6%

Kouroussa

4%

Mamou

8%

Siguiri

5%

Fria

8%

Mandiana

1%

Pour mieux illustrer l’efficacité de ces quelques outils sur le scrutin des législatives au détriment de l’opposition en général et de l’UFDG en particulier, voyons les résultats comparatifs entre 2010 et 2013.

2010

2013

UFDG

RPG

UFDG

RPG

Gaoual

66.45%

4.44%

45.72%

23.93%

Pita

85.71%

1.09%

75.58%

4.88%

Mali

84.83%

1.56%

81.08%

8.40%

Tougué

90.12%

1.31%

82.00%

8.17%

Dalaba

85.97%

3.73%

74.95%

11.08%

Koundara

61.44%

7.02%

53.97%

33.40%

Mamou

80.66%

5.45%

67.62%

17.44%

Fria

38.02%

4.72%

38.99%

43.81%

Télimélé

82.84%

2.29%

64.97%

22.03%

Labé

90.70%

1.55%

86.86%

4.36%

Koubia

88.37%

2.96%

77.62%

8.87%

Lélouma

88.07%

1.63%

77.76%

10.88%

Ratoma

62.25%

10.42%

58.32%

25.20%

Dinguiraye

65.13%

20.61%

48.30%

36.92%

Faranah

16.76%

55.70%

11.97%

74.83%

Kankan

6.70%

66.95

3.56%

87.07%

Kérouané

15.32%

59.60%

6.94%

86.13%

Kouroussa

2.84%

81.33%

0%

92.62%

Siguiri

9.21%

75.92%

9.21%

87.60%

Mandiana

3.49%

77.73

1.13%

95.81%

Kissidougou

14.42%

47.93%

9.26%

69.85%

Dabola

38.79%

48.18%

30.45%

58.62%

Guéckédou

10.74%

14.53%

11.55%

37.06%

Voici donc la toile de fonds du paysage politique selon Alpha CONDE et la perspective de 2015. A cette réalité, il faut mettre dans la balance, ce nouveau gouvernement de « Mission » à l’élection de Alpha CONDE en 2015, avec tout le zèle de certains Ministres. Enfin, il faut savoir que nous venons de rentrer dans le processus de recensement général de la population, et une chose est claire, c’est que quelque soit l’opérateur qui prendra la place de Waymark, il se basera forcément et nécessairement sur les chiffres de ce recensement qui sera taillé suivant les vœux de Alpha CONDE. Dans tous les cas de figure, le prochain fichier électoral pour 2015 a toutes les chances de propulser l’électorat du RPG dès le premier tour et laisser l’UFDG avec pas plus de 20% des suffrages, si aucune action corrective n’est prise pour inverser la tendance.

La machine est en place et la question est de savoir si le peuple va accepter  ou non de se faire prendre au piège pour encore cinq (5) ans après 2015 avec pour commandant en chef, Koro Alpha.

Quelqu’un disait que nous n’avons que les chefs que nous méritons !

Que le ciel nous aide à mériter mieux que ça !

Mamadou BARRY,

Analyste Financier Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

628-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)