Thursday, Nov 23rd

Last update12:46:37 PM GMT

You are here

 

Protection civile : un nouveau cap franchi

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Signature d’une convention entre le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et l’Ambassadeur de France

pour la formation des UPC à Kafiliya.

Lundi 21 juillet, une importante convention a été signée entre Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile de la République de Guinée El Hadj Madifing DIANÉ et Monsieur l’Ambassadeur de France en Guinée et en Sierra Leone, Bertrand COCHERY.

Etaient également présents Monsieur Sébastien COCARD qui représentait la DUE qui finance cette formation au titre du 10e Fonds Européen de Développement ; Monsieur le commissaire divisionnaire Moussa CAMARA Directeur Général Adjoint de la DGPC ; Monsieur le commissaire divisionnaire Sakho Moussa CAMARA, Directeur des Ecoles de Police et de Protection Civile ; le commandant de Police Pierre-Jean SUDERIE Attaché de Sécurité intérieure et le Lieutenant-colonel Florent HIVERT Conseiller du Directeur Général de la Protection Civile.
Cette convention avait pour objet de définir les conditions de participation bilatérale entre la Guinée et la France pour la réalisation d’une période d’instruction au profit des deux Unités de Protection Civile (UPC) guinéennes menée par un détachement de 30 spécialistes français de l’Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité civile n° 1 (UIISC 1) basé à Nogent-le Rotrou (France) du 17 octobre au 18 décembre 2014. Cette formation appelée Formation de Spécialité Initiale (FSI) est destinée à spécialiser les UPC dans des domaines techniques d’intervention.

Elle aura lieu au camp de Kafiliya (17 km de Boffa) un site particulièrement adapté à cet effet du fait des espaces naturels (eau, bois, escarpements…) qui l’entourent. Elle succèdera à la Formation Générale Initiale (FGI) qui s’était déroulée en juillet 2013 au camp de Sonfonia et qui avait déjà concerné les UPC 1 et 2.
D’une ampleur et d’une durée inégalée en Afrique de l’Ouest, cette formation va concerner près de 250 personnes (formateurs français et stagiaires guinéens) pendant 9 semaines. Elle comprendra 8 domaines de spécialisation :
sauvetage aquatique ;
sauvetage-déblaiement ;
feu de brousse ;
secourisme ;
dépollution ;
ouverture d’itinéraire ;
manœuvres de sauvetage ;
vie en campagne.

Un important matériel spécialisé (motopompes, bateaux pneumatiques, pickups, lots d’éclairages, tronçonneuses etc.) acheté grâce au 10e FED rendra possible cette formation qui nécessite des moyens lourds et performants.
Le coût global de la formation, supporté par l’Union européenne, est d’environ 500 000 € (envoi de formateurs et achat de matériel) et constitue un effort majeur de la part de ses partenaires au profit de la Protection Civile de Guinée.
Au terme de cette formation, les 2 UPC seront en mesure de rejoindre leur garnison à l’intérieur du pays et d’intervenir face à tout type de catastrophe au profit de la population guinéenne.
La République de Guinée effectue depuis deux ans avec l’appui de la France et de l’Union européenne un effort considérable en vue de rénover sa Protection Civile. Elle est en pointe en ce qui concerne la création d’UPC, ces unités polyvalentes spécialisées dans le secours et l’assistance aux personnes et aux biens auxquelles s’intéressent maintenant d’autres Etats du sous-continent.


Source: Ambassade de France en Guinée