Tuesday, May 30th

Last update10:00:00 PM GMT

You are here

 

Droit de réponse des doyens la communauté guinéenne d’Espagne à la lettre ouverte de Fodé Diakité au Chef de l’Etat

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - M. Fodé Diakité, se disant « porte-parole de la communauté guinéenne d’Espagne », a adressé récemment une lettre ouverte au Président de la République, le Pr Alpha Condé, pour salir la réputation de Son Excellence M. l’Ambassadeur de Guinée au royaume d’Espagne, le Dr Frédéric Kolié, et demander son remplacement. Nous disons d’emblée que l’auteur s’est arrogé ce titre, parce qu’il n’a été mandaté par aucune des communautés guinéennes d’Espagne, encore moins par leur ensemble. Cette imposture ruine en soi toutes ses affirmations. Il devient dès lors clair que sa malheureuse lettre, qui nuit du reste à l’image de la diplomatie guinéenne et freine les bons élans dans ses représentations, est celle d’un mercenaire de la plume au service de personnes envieuses tapies dans l’ombre. À tout le moins, elle a été motivée par des frustrations personnelles. Certains immigrés guinéens habitués aux combines dans les ambassades sont bien évidemment mécontents qu’un nouvel ambassadeur ne veuille pas être leur complice.

Ceci dit, les communautés guinéennes d’Espagne (car il y en a plusieurs) se félicitent de la nomination du Dr Frédéric Kolié à la tête de la mission diplomatique dans ce royaume.

Dès sa prise de fonctions, il y a un an, il est allé à la rencontre de toutes ces communautés. Il s’est rendu à Barcelone, cette grande ville cosmopolite qui abrite beaucoup de ressortissants guinéens, et y a passé inlassablement des messages de paix et de réconciliation. Il a organisé plusieurs autres rencontres avec ses compatriotes résidant à Madrid. Partout il a annoncé les réformes qu’il entendait mettre en œuvre pour améliorer les services de la mission diplomatique et rendre leur travail plus transparent.

Ces réformes sont salutaires. Les services consulaires ont été mieux organisés, les tarifs consulaires ont été réduits, eu égard à la crise qui sévit en Espagne et frappe particulièrement les ressortissants guinéens, la délivrance des documents consulaires est devenue plus rigoureuse. La mission des consulats honoraires aux îles canaries et à Barcelone a été réduite aux fonctions de représentation économique et commerciale, le service des visas et des passeports a été centralisé à Madrid pour mettre fin au trafic de documents officiels guinéens dans le royaume. Bien évidemment, ces réformes n’ont pas plu à certains ressortissants habitués à ce genre de trafic.

Sur le plan de la promotion économique du pays, l’Ambassadeur a organisé, en un an, deux forums économiques, le 1er décembre 2013 et le 22 mai 2014. Ces forums ont incontestablement rendu la destination Guinée plus attractive pour les investisseurs espagnols. Le dernier a connu un grand écho en Guinée, grâce à la radiotélévision nationale RTG, et en Espagne, grâce à la participation de plusieurs entreprises guinéennes et africaines. La présence de l’Agence pour la promotion des investissements privés (APIP) y a apporté un éclat particulier.

L’ambassadeur Dr Frédéric Kolié entend poursuivre ses efforts pour renforcer la coopération entre les deux pays.

Sur le plan économique, il a emmené avec lui à son dernier voyage à Conakry, en mars 2014, une société espagnole d’approvisionnement en eau potable qui sera opérationnelle sous peu. L’événement a été également médiatisé par la RTG.

Sur le plan social, l’ambassadeur a réussi à restaurer un climat de paix et de quiétude entre les différentes communautés. Celles-ci se regardaient en chiens de faïence avant son arrivée, suite à la crise postélectorale de 2010. Il a réussi aussi à rendre paisibles les dernières élections législatives en Espagne. Il l’a fait avec un si grand tact, qu’un climat de confiance durable s’est installé entre l’ensemble des communautés guinéennes et leur ambassade. Le fait est remarquable, quand on sait la propension que certains ont dans d’autres représentations diplomatiques à surfer sur la vague communautariste et à exacerber ainsi les antagonismes.

Pour renforcer davantage la cohésion et l’unité restaurées, l’ambassadeur et son équipe ont célébré la dernière fête de l’indépendance, le 2 octobre 2013, dans une vaste salle louée à cet effet. Toutes les communautés étaient invitées et s’étaient fait représenter en grand nombre à cette grande fête. La convivialité était totale et sincère, cet événement national les a rapprochées davantage.

Il y a bien d’autres actions patriotiques menées par le Dr Frédéric Kolié en Espagne. C’est assurément un ambassadeur amoureux de sa mission. Il l’exerce comme un sacerdoce. Il est servi en cela, tout naturellement, par ce que son éducation chrétienne et forestière a de meilleur : l’honnêteté, la courtoisie, l’amour du prochain, l’âpreté au travail, le sens de l’intérêt général.

On ne peut pas en dire autant de Fodé Diakité, l’auteur du brûlot adressé sur la toile au Président de la République. En utilisant ce vecteur amplifié, il a dégradé notre diplomatie et, par-delà, la Guinée, son pays qu’il devrait servir. Aucune communauté guinéenne ne le reconnaît officiellement en Espagne, personne ne lui a conféré le titre de porte-parole dont il se prévaut. Il passe plutôt pour un agitateur qui sert des factions obscures. D’ailleurs, pour la crédibilité de sa lettre, pourquoi n’a-t-il pas cherché à rencontrer l’ambassadeur et lui faire part de ses griefs avant toute publication ? C’est qu’à l’évidence, ses griefs ne sont pas fondés.

L’esprit revanchard a le plus souvent des ressorts subjectifs. Le désir de détruire une personne est tout aussi souvent une réaction brutale à sa rigueur et à son refus de toute complaisance à notre égard quand elle nui à l’intérêt général. C’est une vision étriquée du devoir et de l’honneur. Cessera-t-on enfin de combattre l’excellence, nous Guinéens ?

Au demeurant, les communautés guinéennes d’Espagne sont très satisfaites de leur Ambassadeur. L’action diplomatique du Dr Fréderic Kolié ne peut irriter que ses compatriotes rétifs aux lois du pays hôte et à la rigueur de leur ambassade. Ils sont de cette engeance qui donne aux Espagnols l’image d’une immigration négative et suscite en eux le rejet des étrangers.

La lettre de Fodé Diakité est nulle et non avenue, dans la mesure où il prétend parler au nom de toute la communauté guinéenne d’Espagne. Elle n’est que calomnie et diffamation.

 

Pour la communauté guinéenne d’Espagne

Les doyens des Sages

Ansoumane Camara et Mohamed Yéro Sylla