Monday, May 29th

Last update10:00:00 PM GMT

You are here

 

La Guinée a un nouveau code pétrolier

Envoyer Imprimer PDF

(Lejour.info) - Un nouveau code pétrolier a été élaboré en Guinée où le gouvernement devrait promulguer prochainement son décret d’application, ainsi que le contrat type d’exploration et de partage de production, a révélé jeudi à la PANA, Dr Mohamed Bangoura, directeur général de l’Office guinéen de recherche et de promotion pétrolière (Ogrpp).

Ce projet pétrolier, a précisé la même source, a été élaboré par le ministère des Mines et de la Géologie, en collaboration avec le cabinet français Beicip.

Le document, qui n’est pas encore rendu public, et qui a recueilli les avis des différents acteurs concernés, ainsi que ceux des institutions partenaires dans le cadre du comité de révision du code minier, est issu de la révision du code pétrolier de 1986, le premier et le seul que la Guinée ait connu depuis son accession à l’indépendance en 1958.

«La Guinée n’est pas un pays pétrolier, mais elle a des potentialités importantes», a souligné le directeur de l’Ogrpp.

La société texane (Usa), Hyperdynamic, qui avait une licence d’exploitation des gisements situés au large des côtes guinéennes, a revendu en 2012 pour environ 40% à la société britannique Tullow Oil ses parts dans la concession offshore.

M. Bangoura a dit que l’objectif visé par les autorités actuelles est la mise en valeur des ressources potentielles du pays dans le but de créer la richesse et de réduire la pauvreté, à travers la refondation de la politique pétrolière nationale.

Il a toutefois souligné que pour arriver à ce stade, il est indispensable de s’adapter aux concepts, aux législations et autres pratiques environnementales, communautaires et fiscales qui ont fortement évolué, ainsi que le rôle de l’Etat dans la supervision et le contrôle des opérations pétrolières.

La société civile sera invitée prochainement à prendre part à des discussions sur le nouveau code, élaboré grâce à un financement de la Banque africaine de développement (Bad), qui sera ensuite transmis à l’Assemblée nationale pour examen et adoption avec sa promulgation par décret présidentiel.

Selon des résultats des études citées par l’Ogrpp, le potentiel pétrolier guinéen est de 14 blocs d’exploration onshore et de 22 blocs d’exploration offshore, situés dans la région occidentale du pays. Seuls deux forages offshore ont eu lieu dans le pays en 1977 et en 2012 avec des résultats mitigés.

L’Ogrpp assure néanmoins que même si les forages n’ont pas abouti à la découverte du pétrole, «le dernier puits a prouvé que tous les principaux critères d’appréciation du potentiel pétrolier étaient présents», ainsi que «des traces accrues» de gaz.

Pana