Wednesday, Dec 13th

Last update01:10:00 AM GMT

You are here

 

La journaliste d'investigation Khadija Ismayilova ne recevra pas son Prix Right Livelihood à cause d’une interdiction de voyager

Envoyer Imprimer PDF

Résultat de recherche d'images pour "La journaliste d'investigation Khadija Ismayilova" (Lejour.info) - L’exceptionnelle journaliste d’investigation azerbaïdjanaise, Khadija Ismayilova, a récemment été nommée lauréate du Prix Right Livelihood 2017, largement connu comme «le Prix Nobel Alternatif». Ismayilova, dont le compte bancaire a été bloqué il y a 10 jours, ne sera cependant pas en mesure d’assister à la remise des prix à Stockholm le 1er décembre en raison d’une restriction de déplacement.

Khadija Ismayilova, lauréate du Prix Right Livelihood 2017, a déclaré: «Je ne suis pas la seule journaliste en Azerbaïdjan à être confrontée à une interdiction de voyager ou à d'autres formes de harcèlement pour avoir osé critiquer un gouvernement qui vole son peuple. La source de ce problème est la corruption. Il est important que les dirigeants européens prennent des mesures pour stopper ce mal qui ne connaît pas de frontière. Il envahit le cœur de l'Europe. L’une des solutions est d'imposer des sanctions envers les politiciens corrompus et les auteurs de violations des droits de l'homme en Azerbaïdjan».

A travers plusieurs enquêtes, Ismayilova a révélé un grand nombre de transactions commerciales corrompues impliquant les membres de la famille du président Aliyev ainsi que des entreprises multinationales telles que TeliaSonera. Ses rapports ont fourni des preuves irréfutables de haute corruption au niveau du gouvernement azerbaïdjanais. Ses articles ont concrètement révélé la manière dont la richesse de la nation a été pillée, déplacée à l’étranger et utilisée pour influencer des politiciens européens.

Reporters sans frontières a placé l’Azerbaïdjan à la 162ème position (sur 180 pays) au Classement mondial de la liberté de la presse 2017. A l’heure actuelle, 13 journalistes azerbaïdjanais sont en prison et 15 autres ont interdiction de quitter le pays.

Ismayilova a été confrontée à des campagnes diffamatoires, à du harcèlement et a passé une année et demi en prison sur la base de fausses accusations criminelles. Elle n'a été libérée qu'en mai 2016 suite à une importante campagne publique internationale qui a permis de réduire sa peine. Cependant, le Ministère de la justice lui a imposé une interdiction de voyager de cinq ans après sa libération. Les tentatives de lever l'interdiction de voyager ont été rejetées par les tribunaux locaux à quatre reprises (notamment le 17 octobre 2017), empêchant ainsi Ismayilova de participer à plusieurs manifestations internationales. Elle ne pourra donc pas recevoir son Prix Right Livelihood à Stockholm, vendredi 1er décembre.

Ole von Uexkull, directeur exécutif de la Fondation du Prix Right Livelihood, a déclaré: «Ismayilova est l'une des journalistes d'investigation les plus courageuses et talentueuses de sa génération. Nous appelons tous les Etats membres du Conseil de l'Europe à publier une déclaration publique demandant de lever l'interdiction de voyager de Khadija Ismayilova, de débloquer son compte bancaire et de permettre à ses collègues azerbaïdjanais de travailler dans un environnement dépourvu de menace et d’intimidation. Grâce au travail dévoué de Ismayilova, nous savons maintenant à quel point les politiciens européens et les entreprises commerciales sont impliqués dans la corruption azerbaïdjanaise».

Alors que le gouvernement continue à intimider les journalistes et à les placer en prison à une fréquence alarmante, Ismayilova continue à écrire courageusement et à revendiquer une plus grande responsabilité ainsi qu’une meilleure administration gouvernementale en Azerbaïdjan.

Khadija Ismayilova a été saluée par le Jury international «pour son courage et sa ténacité à exposer la corruption au plus haut niveau gouvernemental par le biais d'un journalisme d'investigation exceptionnel au nom de la transparence et de la responsabilité».

La remise des Prix Right Livelihood 2017 se déroulera le 1er décembre au Musée Vasa à Stockholm. La sœur de Khadija, Malahat Ismayilova, pianiste et compositrice à l'Opéra d'Ankara, figure parmi les artistes qui se produiront lors de la cérémonie qui sera diffusée en direct sur rightlivelihoodaward.org de 19:30 à 20:00 (HNEC).

Le travail de Robert Bilott (États-Unis), Colin Gonsalves (Inde), Khadija Ismayilova et Yetnebersh Nigussie (Éthiopie) sera célébré durant une semaine en Suède, en Allemagne et en Suisse. A cause de son interdiction de voyager, Ismayilova ne pourra pas participer à de nombreux événements, et notamment au séminaire organisé dans la prestigieuse Seconde Chambre du Riksdag, où les lauréats ont été conviés par sept groupes du Parlement suédois.