Sunday, Nov 18th

Last update06:46:41 PM GMT

You are here

Energie: "En 2 ans, Electricité De Guinée a réduit le temps de coupures de 40%, augmenté la production de 44 %"

Envoyer Imprimer PDF

Résultat de recherche d'images pour "Abdenbi Attou"(Lejour.info) - Communiqué de presse - En 2 ans, Electricité De Guinée a réduit le temps de coupures de


40%, augmenté la production de 44 % grâce au renforcement de ses installations, réduit les charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et de carburant) de 31% et doublé le nombre d’heures de formation.


Dans le cadre de la conférence de presse tenue le mercredi 17 janvier à Conakry, l’administrateur général d’Electricité De Guinée -EDG, Abdenbi ATTOU, a souhaité communiquer un certain nombre de chiffres clés et partager les réalisations techniques, commerciales et de gestion à mi-parcours du contrat de gestion entre EDG et le groupement Veolia-Seureca. Les premiers résultats démontrent une évolution positive de tous les axes de transformation de l’entreprise et des efforts sont encore à mener pour atteindre le redressement tel que prévu dans le plan de redressement interne d’EDG (PRI), approuvé par les autorités compétentes.

Le contrat de gestion d’une durée de 4 ans (signé en octobre 2015) liant EDG au groupement Veolia Seureca a pour objet  le redressement des performances technique et commerciale, et vise la transformation de l’entreprise à travers tous ces leviers (renforcement des capacités, gouvernance, restructuration et modernisation des outils de l’entreprise). Dès les premiers mois du contrat et après diagnostic, une stratégie de redressement et des objectifs de performance ont été proposés et approuvés par l’Etat pour permettre à EDG de retrouver des marges de manœuvre et d’accroître le service aux populations.

A fin 2017, la situation d’exploitation a connu une nette amélioration avec une augmentation de 44% de l’électricité produite et distribuée entre 2015 et 2017 et ce suite au renforcement des infrastructures de production par l’Etat (centrale hydroélectrique de Kaleta et adjonction des 100 mgW thermiques) et à la réhabilitation des propres moyens de production d’EDG. Une baisse substantielle du temps de coupures de 40 %, une baisse des charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et de carburant) de 31% (soit 122 milliards de Gnf) et une augmentation du nombre d’heures de formation de 100% ont par ailleurs été enregistrés. La réhabilitation et le renforcement des moyens de production, la mise en place d’un plan de maintenance optimisé et adapté et la mise à disposition d’outils et de moyens d’exploitation ont permis l’amélioration des performances techniques.

A titre d’exemple, grâce aux efforts et à l’appui financier de l’Etat, EDG a pu mettre en service plusieurs nouvelles centrales thermiques dans le pays (notamment celles de Kaloum V, Kankan, Mandiana, Kouroussa,  Kérouane, Boffa et Boké), ce qui a permis d’accroître la desserte et le taux d’accès à l’électricité.

Sur le plan de la performance commerciale, des réalisations au niveau du service client ont été concrétisées pour répondre aux principaux enjeux du contrat. Pour les populations, cela représente 61 000 compteurs posés et raccordés afin de mieux maitriser les consommations et réduire les problèmes de facturation au forfait ; la remobilisation des équipes commerciales, la mise en place d’outils de suivi ont permis d’augmenter de 78% les encaissements, soit une augmentation de 5 points du taux de recouvrement (passage de 77% en 2015  à 82 % en 2017) et des ventes de 68 %contribuant ainsi au redressement du secteur.

En outre, une opération de recensement de l’ensemble du parc clientèle a démarré à Conakry en 2017 et devra continuer courant 2018. Ce projet devra aboutir à la mise à jour de la base de données client et à éliminer les fraudes sur le réseau grâce à une normalisation des branchements et à une pose de compteurs qui s’en suivront.

Pour augmenter,  sécuriser et moderniser son système de facturation et ses revenus, EDG a mis en place un logiciel commercial de transition dans l’attente d’un progiciel de gestion intégré (comme prévu dans le PRI et financé par la Banque Mondiale).

Le déploiement de ce logiciel a été réalisé en juin 2017 dans toutes les agences de Conakry, y compris pour les « grands comptes ». Avec ce logiciel, les dysfonctionnements de facturation deviennent extrêmement limités.

Enfin, le plan de redressement en cours devra permettre d’assurer la desserte par la réhabilitation,  l’extension et le renforcement des réseaux pour accroître le taux et la qualité de la desserte. La construction en cours puis la mise en service d’un dispatching national devra permettre de gérer et d’optimiser à distance toutes les installations de production et de transport et contribuera ainsi à une amélioration de la qualité de service.

En 2018, de nouvelles améliorations verront le jour comme de nouveaux services pour faciliter les démarches client, l’ouverture d’une agence grands comptes et d’un guichet unique promoteur, la mise en place d’un centre service client (venant renforcer et compléter l’actuel centre d’appel « Allo EDG »), la rénovation des agences commerciales et le paiement des factures via un réseau tiers permettront à EDG d’améliorer très nettement sa relation client.

« Conscients des efforts encore à fournir pour répondre aux attentes des populations à disposer d’une électricité en continue et de bonne qualité, nous passons à partir de janvier 2018 à une seconde phase en accélérant le rythme des mesures prévues dans notre feuille de route interne pour accélérer le redressement initié et atteindre les objectifs fixés par le contrat de gestion.» a déclaré Abdenbi ATTOU, Administrateur Général.


A propos : Electricité de Guinée est l’entreprise publique nationale de production et de distribution d’électricité sur l’ensemble du territoire. EDG est composée de 1500 collaborateurs au service de la population.


Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement