Saturday, Apr 21st

Last update03:19:00 PM GMT

You are here

Manifestation de l'opposition réprimée : un commissariat incendié à Cosa

Envoyer Imprimer PDF

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et texte

(Lejour.info) - La marche de l'opposition guinéenne a été dispersée hier à Conakry par la police. Des leaders de l'opposition regroupés autour de Cellou Dalein Dialllo et leurs sympathisants estimés à 3000 ont été gazés à la Tannerie.

Des vives altercations ont opposés agents de forces de sécurité et jeunes manifestants. Des échanges des jets de pierre contre des tirs de gaz lacrymogène s'en sont suivis. Ce qui a amenés les manifestants, leurs leaders en tête, à se replier à Cosa. Une occasion mise à profit par les manifestants en colère pour saccager et vandaliser plusieurs biens: des motos, des véhicules et le commissariat urbain de ladite localité. Ce dernier a été incendié, les engins roulants calcinés.

Le soir à la télévision nationale, le porte-parole du ministère de la Sécurité, le commissaire Aboubacar Kassé, a fait le bilan de cette journée de manifestation. Il énumère quatre agents blessés, le commissariat brûlé, des armes soustraites. Il annonce qu'un procès-verbal a été dressé et que son département saisira le parquet. Il accuse les auteurs et leurs commanditaires  d'outrages aux forces de sécurité et d'actes de rébellion.

Le litige de cette manifestation a commencé lorsque le gouverneur de Conakry, Général Mathuring Bangoura, a changé la veuille le trajet que devaient suivre les marcheurs. Une jonction que les derniers n'ont pas respectée.