Monday, May 28th

Last update07:13:39 AM GMT

You are here

Affaire 19 juillet : AOB affirme "le procureur m'a tendu une liste des personnalités politiques à dénoncer"

Envoyer Imprimer PDF

Résultat de recherche d'images pour "commandant aob diallo"(Lejour.info) - Le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, dit AOB et Mme Fatou Badiar Diallo sont de nouveau devant la barre au niveau du tribunal de première instance de Dixinn. Ils ont comparu hier lundi 14 mai 2018.

Tous deux arrêtés et condamnés à des lourdes peines, suite à l'attaque contre le domicile du chef de l'Etat guinée, le 19 juillet 2011, ils ont vu leur jugement cassé par la Cour suprême pour cause des multiples violations de la constitution et du code pénal.

L'ancien aide de camp du général Lansana Conté, dans sa propre défense, a fait des graves révélations. Il a affirmé que le procureur William Fernadez, lui proposé de dénoncer plusieurs personnalités, moyennant une évacuation sanitaire au Maroc et un montant de 1à 2 million de dollars avec la possibilité d'aller où bon le semble.

A cet effet, l'officier de l'armée guinéenne a déclaré: « Le procureur m’a dit de citer des noms qui étaient sur une liste qu’il avait, qu’après il allait me donner une somme d’argent variant entre 1 à 2 millions de dollars. Il m’a aussi promis de me faire évacuer au Maroc pour me soigner et de là je pouvais partir là où je voulais. Il s’agissait de Sidya Touré, Diallo Sadakadji, Kassory Fofana, Tibou Camara »

Il soutient que plusieurs personnes étaient aux arrêts avant l'attaque du domicile présidentiel.

« Plusieurs personnes ont été arrêtées avant même l’événement Elles étaient torturées pour m’accuser. C’est suite à ça que le lieutenant Koulibaly s’est donné la mort, il s’est jeté par la fenêtre de l’étage et il est tombé (…). Quand le chef d’état-major a vu ça il a arrêté l’enquête et l’a confiée à la gendarmerie, mais elle aussi ne voulait pas »

Quant à Dame Fatou Badiar, elle n'a pas comparu lors de cette audience. Elle apparaissait très affaiblie et fatiguée dans la salle.